EPC

Devenir des chevaliers des temps modernes

Cette année, pour commencer mes leçons en EPC (éducation philosophique et citoyenneté), je me suis fortement inspirée de l’article du blog “J’enseigne avec la littérature jeunesse”: Comment devenir un chevalier des temps modernes (ici). Dans cet article, l’auteure propose de faire découvrir les 4 accords toltèques aux enfants afin de créer une communauté au sein de sa classe et d’établir quelques règles de vie. Pour ce faire, elle met à disposition un document complet reprenant la leçon, des propositions d’albums et des activités d’intégration.

Pour ceux/celles qui sont intéressés par les 4 accords toltèques expliqués aux enfants, voici un chouette site qui résume assez bien les principes et qui propose de télécharger gratuitement une affiche (pour la classe) :
https://apprendreaeduquer.fr/accords-tolteques-enfants/

En ce qui concerne cette leçon, j’ai adapté les activités proposées par ELJ pour qu’elles correspondent à mes besoin, à mes élèves et aux ressources dont je dispose.

Séance 1 – Présentation des 4 accords – L’épée

Pour commencer, j’explique aux enfants que nous allons découvrir une vidéo qui va nous aider à devenir des chevaliers des temps modernes :

Après avoir visionné la vidéo, demander aux enfants ce qu’ils en ont compris et dégager les 4 éléments dont on parle : l’épée, le bouclier, la quête, la règle du chevalier. Expliquer brièvement ce que l’on a retenu pour ces 4 éléments.

Après cette mini-discussion, expliquer qu’aujourd’hui, nous allons nous concentrer sur le premier élément important pour devenir un chevalier des temps modernes : l’épée. Si besoin, réécouter le début de la vidéo pour se souvenir ce qui a été dit.

Pour travailler l’épée “qui est, comme la parole, à double tranchant”, j’utilise l’album “Rouge” aux éditions Didier Jeunesse (voir ci-dessous). Avant de lire l’album, je fais visionner cette vidéo qui raconte le début de l’histoire.

“Rouge”, de Jan De Kinder aux éditions Didier Jeunesse

Au début, ça se voyait à peine. C’était tellement discret que personne ne l’avait remarqué. Sauf moi. J’ai pointé du doigt les joues d’Arthur. « Eh, t’es tout rouge… » Puis tout est allé très vite. Un clin d’œil à Paul, un coup de coude à Ronan, un gloussement de Léna, et c’est parti : tout le monde s’est mis à chuchoter en regardant Arthur.
Un album original, à hauteur d’enfants sur le harcèlement à l’école, le courage de s’opposer, la solidarité…

Résumé de l’éditeur

Après avoir regardé la vidéo, proposer une discussion collective : Qui sont les personnages de l’histoire? Qu’a fait chaque personnage ? Que s’est-il passé? A ton avis, comment se sent Arthur? Paul? la petite fille qui avait pointé Arthur du doigt? Pourquoi Arthur a-t-il les joues rouges? Quel lien peux-tu faire avec l’épée du chevalier? Penses-tu que la petite fille voulait faire du mal à Arthur? Penses-tu que Paul voulait faire du mal à Arthur?

Après cette discussion, raconter l’histoire complète. Discuter collectivement de comment se termine l’histoire. Qu’est-ce qui a permis à la petite fille de se sentir mieux après avoir levé le doigt? Comment a réagi Paul? Que penses-tu de sa réaction? Comment réagissent Léna, Ronan face à Paul? Comment se sent Arthur à la fin de l’histoire?

Poser des questions d’appréciation et faire des liens avec le vécu des enfants. As-tu aimé cette histoire? Pourquoi? As-tu déjà mal utilisé ton épée de la parole? As-tu eu des mots tranchants comme des armes? Comment t’es-tu senti après les avoir dit? Comment s’est sentie la personne a qui tu les as dites? As-tu déjà reçu des mots qui t’ont blessé? Comment t’es-tu senti?

Pour terminer cette première séance et garder des traces de la discussion, je propose la fiche suivante :

Séance 2 – Rappel des 4 accords – Le bouclier

Faire un bref rappel de ce qui a été dit lors de la séance 1 et relire ensemble la première devise du chevalier (voir fiche exo). Demander quel était le 2e outil du chevalier, au besoin, revoir la vidéo.

Pour travailler ce deuxième outil pour devenir chevalier, j’utilise le court-métrage “Le complexe du hérisson”, trouvé sur le site “films pour enfants” (ici). (Juste comme ça, ce site est une merveille! J’utilise souvent ces courts-métrages pour aborder différents thèmes en EPC et autres… Ça vaut la peine d’y jeter un œil 😉 ).

Image reprise du court-métrage “Le complexe du hérisson”

Après avoir visionné le dessin animé, discuter collectivement pour voir ce que les enfants ont compris de l’histoire. Discuter ensuite du lien que l’on peut faire avec notre bouclier. La petite fille de l’histoire a-t-elle utilisé son bouclier lorsque les enfants se moquaient d’elle? Quelles sont les conséquences du fait qu’elle ne l’ait pas utilisé une fois qu’elle est devenue adulte? (manque de confiance en elle, peur des autres, repli sur elle-même…).

Après cette discussion, nous allons nous entrainer à utiliser notre bouclier contre les paroles blessantes. Pour cette étape, je me suis inspirée du site “apprendreaeduquer.fr” et de leur article “3 exercices pour se protéger des paroles blessantes” (ici). Nous allons pratiquer leur premier conseil : apprendre à transformer les messages cailloux en messages plumes.

Dans l’article d’ELJ, l’auteur propose la lecture du livre “Silence!” pour discuter de l’importance de ne pas tout le temps se cacher derrière son bouclier.

Albums jeunesse – Delphine' s Books et More
“Silence!” de Céline Claire et Magali Le Huche, aux éditions Saltimbanque

Monsieur Martin aime la tranquillité. Boire son café dans le calme, lire son journal sans bruit, faire une petite sieste en paix. Oui, Monsieur Martin aime avant tout le silence. Ses voisins le savent, mais ils l’oublient facilement. Si bien qu’un jour, Monsieur Martin décide de s’enfermer dans une immense bulle qu’il fabrique dans sa baignoire. Ainsi isolé de l’agitation du monde, Monsieur Martin peut enfin savourer ce silence qu’il chérit tant. Puis Monsieur Martin comprend que le silence n’est pas entré seul à l’intérieur de la bulle: la solitude l’a accompagné. Une solitude insupportable, plus encore que tout ce bruit qui irritait Monsieur Martin. A l’aide ! Monsieur Martin a besoin d’être libéré…

Résumé de l’éditeur

Même sans avoir l’album, il sera nécessaire de discuter avec les enfants sur l’importance de ne pas se cacher tout le temps derrière son bouclier ou sur le fait de ne jamais accepter aucune remarque “négative”. En effet, certains messages “cailloux” peuvent contenir une part de vérité (même si elle n’est pas toujours formulée de manière positive et constructive). D’où l’importance de leur apprendre à reformuler ces messages et de les utiliser comme des moteurs pour progresser.

Séance 3 – Rappel des 4 accords – La quête

Faire un bref rappel de ce qui a été dit lors des 2 premières séances et relire ensemble les deux devises du chevalier. Demander quel était le 3e outil du chevalier, au besoin, revoir la vidéo.

Pour cette séance, j’utilise deux albums. Voici le premier :

“C’est le chat!” de Davide Cali et Magali Clavelet aux éditions Gallimard Jeunesse

Cette nuit, Jojo a été tué. Pour ses amis, c’est évident, le coupable ne peut être que le chat! La preuve, il y a des traces de griffes sur les murs… Et hier, ils ont entendu un miaulement terrifiant.
«Pas si vite! s’exclame Mike, la souris détective. Il faut en être sûr, et toujours se poser des questions…»
Une histoire pleine de rebondissements qui invite à dépasser les préjugés et rappelle que le coupable n’est pas toujours celui qu’on croit.

Résumé de l’éditeur

J’adore cette histoire, non seulement pour le message qu’elle fait passer (
« Tant qu’il y a un doute, pas de doute, il faut poursuivre l’enquête ! »)  mais aussi parce qu’elle est drôle, qu’elle permet de travailler les inférences, les prédictions et qu’elle pourra être utilisée pour un réseau littéraire policier. (Bref, j’adore 💛.)

Après avoir lu une première fois l’album, poser différentes questions pour vérifier la compréhension des enfants. De quoi parle cette histoire? Que peux-tu dire des trois souris assises sur le banc? Comment réagit Mike? A-t-on avis, quelle réaction est la meilleure? Pourquoi? Finalement, que s’est-il passé avec Jojo à ton avis? Et que va-t-il se passer ensuite?

Le deuxième est un “J’aime lire”:

“Sonia la colle” de Catherine de Lasa et Eric Gasté aux éditions Bayard Poche

A l’école, Sonia n’arrête pas d’embêter Cloé et Sandrine. Elles en ont assez ! Les deux filles cherchent une idée pour être tranquilles. Mais, un matin, Sonia reste dans son coin, avec une lettre à la main. Que se passe-t-il ?

Résumé de l’éditeur

Cette deuxième histoire est également intéressante à proposer aux enfants car ils pourront plus facilement s’identifier aux personnages et faire des liens avec leur vécu.

Après avoir lu ces deux albums, nous travaillerons brièvement sur l’importance de rechercher mais aussi de dire la vérité. On classera collectivement des affirmations pour rechercher celles qui sont vraies.

Certaines des affirmations à classer sont inspirées du classeur “Cours de philosophie et de citoyenneté – 6/8” aux Editions Van In.

Pour clôturer cette séance, je propose la fiche suivante.

ELJ propose également l’album “Le vaillant petit gorille pour travailler cet aspect. Pour ceux/celles qui ne posséderaient pas l’album, vous pouvez utiliser la vidéo suivante :

Séance 4 – Rappel des 4 accords – La règle

Faire un bref rappel de ce qui a été dit lors des 3 séances précédentes et relire ensemble les trois devises du chevalier. Demander quel était le dernier outil du chevalier, au besoin, revoir la vidéo.

Pour cette dernière séance, je compte encore utiliser 2 albums. Le premier, un album de Geoffroy de Pennart :

“Il faut délivrer Gaspard!” de Geoffroy de Pennart aux éditions Ecole des Loisirs

Pauvre Gaspard, il est enfermé dans le garde-manger, la serrure est bloquée et le serrurier ne veut pas se déplacer… Heureusement, madame Broutchou, sa maman, n’est VRAIMENT pas du genre à s’en laisser conter !

Résumé de l’éditeur

J’ai choisi cette histoire parce qu’elle est très drôle (comme beaucoup des albums de cet auteur), qu’elle permet d’interpréter, d’observer les disjonctions entre les illustrations et le texte. Après avoir lu l’album, poser quelques questions aux enfants pour vérifier leur compréhension et attirer leur attention sur la persévérance de la maman qui, malgré les refus constants, va trouver à chaque fois, quelqu’un de plus “haut” dans la hiérarchie sociale pour l’aider à délivrer son petit.

(NB : Si vous voulez exploiter davantage cet album, vous pourrez trouver un dossier pédagogique sur le site de l’école des loisirs, ici.)

Le second album est également parfait pour travailler la persévérance :

“Un bon point pour Zoé” de P.H. Renolds aux éditions Milan

Zoé ne sait pas dessiner. D’ailleurs, pour le prouver, elle trace un point sur la feuille de papier, un petit point de rien du tout… qu’elle retrouve, la semaine suivante, encadré dans la classe.

Cet album était distribué lors de l’épreuve interdiocésaine de P2 en 2013. Il est vraiment super pour travailler la persévérance, la confiance en soi, l’importance qu’une personne peut avoir pour valoriser cette confiance en soi et aborder les arts visuels en développement artistique. Poser les questions suivantes aux enfants après la lecture: As-tu avis, comment se sentait Zoé au début de l’histoire, à la fin de son cours d’histoire? Pourquoi se sentait-elle comme ça? Qu’a fait madame Chevalet pour changer cela? Comment s’est sentie Zoé la semaine suivante, quand elle a vu son dessin accroché au mur? Que décide-t-elle de faire? Comment se sent-elle à la fin?

Après avoir lu cette album et vérifier la compréhension, faire des liens avec le vécu des enfants. As-tu, toi aussi, eu peur de faire quelque chose par peur d’échouer? Qu’as-tu fait pour surmonter cette peur? Peux-tu donner un objectif que tu aimerais atteindre cette année? Que peux-tu mettre en place pour y parvenir?

Il serait chouette que chaque enfant recopie son objectif sur un petit parchemin / post-it / … et de les afficher sur un mur de la classe. Lorsque l’objectif est atteint, on pourrait coller le post-it sur l’arbre des réussites de l’enfant (dans son portfolio). Ce sera valorisant pour chacun de voir, à la fin de l’année, toutes les choses qui lui semblaient compliquées à réaliser mais qu’il a réussi à faire en persévérant.

Pour terminer, nous réaliserons la fiche suivante.

Pour garder des traces de cette première leçon, il serait chouette d’afficher les 4 accords toltèques en classe et de s’y référé au courant de l’année si besoin (quand un enfant abandonne une tâche trop rapidement, lors de disputes, …) (voir affiche en début d’article).

Calaméo - Accords Toltèques
Source image :
https://fr.calameo.com/books/0050189356a36d9884866

Pour nous aider à construire nos leçons d’EPC avec la littérature jeunesse, la Fédération Wallonie Bruxelles a sorti un fascicule, très bien fait, reprenant une liste d’albums et romans, classés par tranche d’âges et par thème. Vous pouvez le télécharger gratuitement ici.

Si vous avez d’autres idées de leçons, des titres d’albums, de romans à exploiter pour travailler l’EPC, n’hésitez pas à les poster en commentaire 😊

Please follow and like us:
error

Un commentaire

  • Melodie

    Je vais donner dispense pour la 1ère fois cette année (et sans doute la dernière puisque je n’ai pas le certificat de CPC requis à partir de 2021) et ton article va beaucoup m’aider à démarrer l’année. Merci beaucoup 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *