Gestion classe

Plan de travail

Aujourd’hui, je vais vous parler “un peu” (pour vrai, l’article est plus long que ce que je ne pensais, mais j’ai essayé de répondre à un maximum de questions que j’ai reçues sur les sondages de ma page Facebook et mon compte Instagram 😜) de la façon dont j’utilise le plan de travail dans ma classe. Je ne dis nullement que c’est la seule, meilleure et unique façon d’exploiter cela, mais c’est un fonctionnement qui roule assez bien avec mes cocos. Il y a bien d’autres manières de travailler avec le plan de travail en classe, à vous de piocher ce qui pourrait vous convenir et correspondre à votre réalité de terrain. 😉

Pourquoi instaurer le plan de travail ?

Parce que tous les enfants ne travaillent pas au même rythme

Parce qu’on cherche à ce qu’ils soient le plus autonomes possibles, entre autre, en leur permettant de choisir chaque jour une partie du travail qu’ils doivent faire sur la semaine…

Parce que, quand on a un double niveau, il faut que le premier groupe nous “laisse tranquille” quand on est en apprentissage avec l’autre groupe… (cette raison est aussi tout à fait valable quand on a un seul niveau et qu’on veut travailler en sous-groupe 🙂). Cela rejoint un peu le point précédent, à savoir, être capable de se débrouiller seul ou en s’aidant des copains quand madame n’est pas disponible

Parce que, même si je suis profondément convaincue qu’on n’apprend pas en remplissant des feuilles, je pense aussi qu’il est nécessaire de permettre à chaque enfant de s’exercer seul et de s’approprier ce qui a été fait collectivement. Et puis, ça nous permet, en tant qu’enseignant, d’avoir une trace écrite de ce qu’est capable de faire l’enfant (en plus des observations et des entretiens individuels ou par groupes que l’on peut fait avec eux)…

Quand?

Afin que ce soit plus parlant et visuel, je vous poste ici mon horaire-type de cette année. J’y ai fluoré les périodes de plan de travail pour chaque niveau.

Comme vous pouvez le voir, les enfants ont, chaque jour, entre 30 minutes et une heure de plan de travail. Certains trouveront peut-être qu’une heure de travail individuel est fort long pour des petits… Libre à vous d’adapter pour votre classe et de proposer 2X30 minutes à différents moments de la journée par exemple. J’ai choisi cela cette année pour essayer de “perdre moins de temps” lors des changements de places et de groupes et pour pouvoir profiter d’une heure complète d’apprentissages “intensifs” avec un même groupe (en sachant qu’on ne travaille pas du tout la même chose sur les 60 minutes pour éviter de perdre les enfants).

Le plan de travail est donné le lundi et doit être terminé pour le vendredi. Il est donc valable pour une semaine. Cela permet aux enfants qui ont eu des difficultés à boucler certains exercices une semaine puissent “repartir de zéro” la semaine suivante et ne pas trainer des feuilles à faire pendant 2-3 semaines.

Je ne commence pas le plan de travail la semaine de la rentrée de septembre. J’attends d’avoir aborder suffisamment de matière et d’avoir modéliser suffisamment d’exercices pour que les enfants puissent se débrouiller seuls. Généralement, je commence vers la 3e semaine de septembre, tout dépend du groupe.

Que contient le plan de travail?

Certains enseignants choisissent de proposer un plan de travail sur feuille A3, qu’ils rédigent chaque semaine avec les exercices qu’ils veulent donner à leurs élèves. Perso, ça me prendrait beaucoup trop de temps de tout remettre en page à chaque fois, donc j’ai choisi de donner des feuilles d’exercices de drill déjà toutes faites des années précédentes ou que je peux piocher dans des fichiers d’exercices (je mets juste en page l’en-tête pour que les parents sachent plus facilement où classer chaque feuille; parce que OUI, je fais ranger les feuilles par les parents, à la maison!😁😁).

Mon plan de travail comporte 3 parties :

1.Urgent

Dans cette partie, chaque enfant a trois feuilles d’exercices “papier-crayon” à réaliser sur les notions qui ont déjà été travaillées en collectif (lors des périodes d’apprentissage, par exemple). Après les manipulations et les séances de découverte, je réalise souvent une ou plusieurs fiches d’exercices en collectif pour modéliser la manière la plus efficace pour les résoudre. (Je ne le fais pas pour tous les apprentissages, mais j’essaie de le faire quand même régulièrement ou quand cela s’avère particulièrement pertinent.) Dans cette partie, on retrouve donc des exercices de consolidation qui me permettront de vérifier si les notions enseignées sont acquises chez tous les enfants.

Concrètement, j’essaie chaque semaine de proposer :

  • un exercice de lecture
  • un exercice en nombres et/ou opérations
  • un exercice de graphisme ou d’écriture (pour les P1) – un exercice en grammaire ou conjugaison (en P2)

Voici un exemple de plan de travail, partie “Urgent” (PDT pour la semaine du 04 au 08 janvier 2021) :

P1 :

P2 :

Ces trois feuilles sont obligatoires et doivent être terminées pour le vendredi. Néanmoins, l’enfant peut choisir l’ordre dans lequel il fera ses exercices. Cela lui permet d’avoir une certaine autonomie et, dans un sens, un certain choix sur le travail qu’il veut réaliser chaque jour. Si l’enfant a terminé ces trois exercices, il peut passer à la partie suivante. Si un enfant n’a pas eu le temps de terminer une feuille, elle sera à faire en premier la semaine suivante, toujours dans la partie “Urgent” ou sera faite avec moi pendant les périodes de remédiation en début de journée.

Pour aider au maximum les enfants de P1, j’essaie de leur proposer, au début du moins, toujours le même style d’exercices (qui auront déjà été travaillés et modélisés collectivement au préalable).

2.Je dois

Dans cette partie, je propose souvent 2 activités un peu plus ludiques, mais qui travaillent toujours les matières qui ont été vues précédemment.

La première est toujours la réalisation de cartes à tâches. Pour rendre cela plus “attrayant”, j’affiche les cartes, numérotées, dans tous les coins de la classe.

Les enfants ont une feuille de route où ils écrivent uniquement la réponse attendue. Cela facilite beaucoup la correction 😉. Ils se déplacent donc dans la classe pour remplir leur feuille dans l’ordre des cartes. Cela dynamise beaucoup leur utilisation, les enfants adorent chercher les endroits où j’ai “caché” les cartes et ça permet à ceux qui ont la bougeotte de pouvoir circuler tout en travaillant. Pour certaines, ils peuvent écrire directement la réponse sur leur feuille quand ils ont trouvé la bonne carte, pour d’autres, il peut être intéressant de les obliger à revenir à leur place de travail (pour travailler leur mémorisation).

J’alterne chaque semaine le domaine des cartes à tâches (semaine 1 = CAT en français, semaine 2 = CAT en math, semaine 3 = CAT en français, … et ainsi de suite). Les cartes proposées travaillent toutes les compétences, aussi bien la conjugaison que le vocabulaire, les grandeurs que la résolution de problèmes, … tout dépend de ce qui a été abordé les semaines précédentes.

La seconde est un exercice plus ludique; un coloriage codé, des pixels arts, des frises géométriques, des jeux de vocabulaire, mots cachés, … Ce dernier exercice peut travailler des notions en grandeurs, solides et figures, traitement de données, grammaire, conjugaison, orthographe, vocabulaire, …

Voici un exemple de plan de travail, partie “Je dois” (PDT pour la semaine du 04 au 08 janvier 2021) :

P1 :

P2 :

Quand l’enfant a terminé ces deux exercices, il peut passer à la partie “Je peux”. Si pas, les cartes à tâches seront faite avec moi la semaine suivante (et souvent, cela va assez vite car on les fait les unes à la suite des autres, elles se sont plus éparpillées dans la classe). Pour l’autre d’exercice, soit, elle sera faite la semaine suivante, soit avec moi soit en devoir à la maison, tout dépend de l’exercice qui était demandé.

3.Je peux

Dans cette dernière partie, j’essaie de proposer des activités d’enrichissement qui travaillent différents aspects des intelligences multiples et/ou les fonctions exécutives. Ce sont surtout des jeux, des activités manuelles, … J’en propose 4-5 par semaine et j’essaie de varier au maximum pour ne pas travailler toujours les mêmes aspects.

Voici quelques exemples de jeux proposés dans le PDT du 04 au 08 janvier:

Comment se lancer et gérer le plan de travail?

Pour rendre les enfants un maximum autonomes, il faut essayer de ritualiser un maximum et leur mettre à disposition ce dont ils ont besoin.

J’ai, dans un coin de la classe, ce petit meuble à tiroirs. Chaque tiroir correspond à une des trois parties du plan de travail.

Dans le premier tiroir, chaque enfant a une pochette transparente dans laquelle je range, tous les lundis matins, les trois feuilles d’exercices “Urgent”. Lorsqu’il a terminé une feuille, il la dépose dans le bac à courrier posé au-dessus du meuble. S’il commence une feuille mais qu’il n’a pas le temps de la terminer avant la fin de la période, il la remet dans sa pochette et pourra la continuer à la prochaine période de plan de travail.

Dans le second tiroir, j’ai deux fardes à pochettes/intercalaires (une pour chaque niveaux) dans lesquelles je glisse les deux feuilles “Je dois”.

Le dernier bac contient 4 ou 5 jeux qui travaillent les fonctions exécutives / différents aspects des intelligences multiples.

Comme je le disais, l’intérêt du plan de travail est, dans mon cas, que les enfants soient autonomes. Il est donc essentiel de leur proposer des exercices qu’ils pourront faire seul ou à l’aide d’un copain. Pour les P1, ce sont souvent le même style d’exercices qui sont proposés afin que les enfants puissent se débrouiller seuls (pas besoin qu’on leur lise les consignes). Ce sont aussi des exercices qui ressemblent fort à ceux qui ont été réalisés collectivement la semaine précédente.

Quid de la correction?

On est tous d’accord pour se dire que… corriger les feuilles des enfants à la maison, ça prend beaucoup de temps… et ça ne sert à rien (la rétroaction doit être immédiate pour qu’elle ait du sens, je pense) ! Grâce au plan de travail, je limite donc mes corrections à la maison à cinq feuilles par semaine (les “Urgentes” et les “Je dois”) et par enfant maximum!
Youhouuuuu le gain de temps et d’énergie 🥳! Et en plus, je m’arrange quand même pour avoir des exercices “rapidement corrigeables” 😁.

Les autres feuilles d’exercices sont soit faites en petit groupe sur la table haricot, ce qui me permet de corriger “en direct” ou en individuel lors des périodes de remédiation.

Si je vois qu’un enfant n’a pas réussi un exercice ou qu’il n’a pas eu le temps de faire tous ses “Urgents” de la semaine, il devra les faire en priorité dans son plan de travail la semaine suivante ou en individuel avec moi, le matin, pendant la période de travail dans les centres (ce qui est une motivation pour bien s’appliquer et terminer dans les temps, car, les centres sont très appréciés des enfants 😁).

Quelles différences avec les ateliers?

Dans le plan de travail, il s’agit surtout, pour ma part, de feuilles d’exercices “papier-crayon”, de drill, de consolidation. Le plan de travail me permet de récolter des “traces” des matières travaillées, qui seront rangées dans le gros classeur.

Les ateliers sont principalement des activités sous forme de jeux, de cartes à pinces, jeux de plateau. Ils sont très ludiques tout en travaillant aussi les notions abordées les semaines précédentes. Pour les ateliers, il n’y a pas forcément de “traces”; juste une feuille de route qui me permet d’évaluer si l’atelier a été réussi ou non.

Certains enseignants intègrent les ateliers dans leur plan de travail. Libre à vous de faire ce qui vous convient le mieux 😉

Pour quel public? Déjà en maternelle?

Pourquoi pas? 🙂 Il faudra bien sûr adapter le type d’activités à leur proposer mais je pense que c’est une bonne manière de les préparer à “la grande école” 😉 .

————————————————————————————————————————————————————

Voilà, voilà 🙂 ! J’espère que ça vous éclairera un peu et que ça vous donnera quelques idées pour vous lancer si jamais ça vous tente 😉
N’hésitez pas à me laisser un commentaire si vous avez des questions ou à me contacter via mes réseaux sociaux ! 😘

Please follow and like us:
error

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *