Numérique

Ozobot

Je me suis procuré (merci Vinted 😍😁) un nouveau p’tit robot pour la classe : Ozobot. Il s’agit du kit de démarrage avec la version pour les plus jeunes (Bit = version à partir de 6 ans >< Evo = version à partir de 9 ans). Pour avoir plus d’informations sur les différences entre les deux versions, je vous conseille de vous rendre sur le site ozobot.fr (ici).

Avant de vous partager les activités réalisées en classe, je vous propose de découvrir en quoi consiste exactement Ozobot et ce que contient le kit de démarrage.

Qu’est-ce qu’Ozobot?

Tout d’abord, Ozobot est un mini-robot éducatif qui permet, grâce à des marqueurs de couleurs et des dessins créatifs, de (re)découvrir les bases de la programmation. Voici une vidéo qui va vous faire découvrir, de manière concrète, certaines fonctionnalité.

Comme vous l’aurez compris, Ozobot peut aussi bien se programmer avec des feutres sur feuille que sur tablette. On peut également, pour aller plus loin, utiliser Ozoblockly, une application qui fonctionne, un peu comme Scratch, avec des systèmes de blocs.

Que contient le kit de démarrage?

Dans la boite, il y a :

  • 1 Ozobot Bit
  • 4 feutres de couleur (noir, rouge, bleu, vert)
  • Une vingtaine de fiches d’activités, casse-têtes et défis découverte (ces fiches sont disponibles en téléchargement sur le site ozobot; ici)
  • 6 dés à construire (et la règle du jeu est disponible ici)
  • 2 pochettes transparentes et des codes adhésifs réutilisables
  • 1 câble USB (pour le recharger)
  • 2 coques de protection
  • Des stickers et de quoi décorer Ozobot

Comment démarrer en classe?

Toujours sur le site Ozobot, ils proposent un guide du maitre ainsi que cinq leçons pour débuter (ici). Ces leçons conviennent surtout pour un public plus âgé. Il est également possible de se créer un compte sur Ozobot Classroom pour avoir accès à de nombreuses activités valables de la maternelle jusqu’en secondaire (ici). Petit bémol, les activités sont en anglais… 😕 Je vais quand même m’inspirer de ces activités (car il y en a de vraiment très chouettes qui allient informatique et français, production écrite, …) dans mes séances mais pour commencer, j’ai décidé de proposer des étapes intermédiaires pour faire découvrir à mes élèves ce que ce petit robot est capable de faire.

Cet article est en construction. Je posterai régulièrement (enfin j’essaierai… le temps manque toujours cruellement 😅) les activités et défis que je proposerai à mes élèves.

Séance 1Découverte et recherche des ozocodes

Cette première séance se divise en 3 étapes :

  1. La présentation et la découverte collective du robot
  2. La recherche individuelle / en binôme des ozocodes dans les centres d’autonomie
  3. La mise en commun des ozocodes découverts

1.Présentation et découverte collective du robot

Je vais présenter le p’tit robot le matin, en début de semaine, pendant les 30 minutes de rituels, au coin rassemblement. Je vais simplement leur montrer et leur demander de quoi il peut s’agir… Bon, mes élèves commencent à avoir l’habitude que je leur amène des p’tits robots donc j’imagine que ça va vite sortir 😅. Je vais les laisser le manipuler pour trouver comment l’allumer, observer ses composants (roues, capteurs, carte-mère, mini port usb, …) et émettre des hypothèses sur ce qu’il pourrait faire compte tenu nos observations. Au terme des observations, il faudrait arriver aux conclusions suivantes :

  • il a des roues ➡ il peut donc se déplacer
  • il a des capteurs devant les roues ➡ on peut supposer que ce sont des capteurs optiques, qui repèrent des lignes, traits et donc, qu’il se déplace selon un chemin que l’on dessine

Pour terminer les observations, on testera Ozobot grâce aux 5 premières fiches du kit de démarrage :

  1. Calibrer son Ozobot
  2. Dessiner correctement des lignes pour Ozobot
  3. Faire des liens ➡ compléter la ligne avec le feutre noir puis placer Ozobot sur le départ et observer s’il suit bien le chemin
  4. Dans quel sens? ➡ pour comprendre qu’il choisira de manière aléatoire le chemin en cas d’intersection
  5. Spectacle de lumières ➡ pour découvrir qu’Ozobot peut lire et reconnaitre les couleurs… et faire le lien avec la 2e étape de la séance 😉

Pour clôturer cette étape, je vais expliquer aux enfants qu’Ozobot se programme en utilisant un langage de couleurs. Ils vont devoir trouver les codes couleurs qui sont nécessaires pour programmer leur robot.

2.La recherche individuelle / en binôme des ozocodes dans les centres d’autonomie

Dans le centre d’informatique, les enfants vont devoir, individuellement ou par deux, essayer de trouver les ozocodes et leur signification pour pouvoir programmer Ozobot. Dans le bac du centre (parce que oui, pour faciliter le travail et l’autonomie des enfants, je place tout le matériel nécessaire dans un bac plastique, avec une référence de couleur pour savoir le centre correspondant; voir mon article sur les centres d’autonomie ici… il n’est plus tout à fait à jour (déjà 😱) mais mon organisation et ma gestion de classe ont été fort bouleversées cette année, j’ai dû m’adapter 😁), donc je disais (😅)… dans le bac du centre, on trouve :

  • Ozobot
  • 10 parcours à compléter (que j’ai téléchargé gratuitement dans la boutique Ecole et bricole, ici) (perso, je les range dans des pochettes transparentes, comme sur la photo ci-dessous, pour éviter de plastifier inutilement et qu’elles soient réutilisables “à l’infini”)
La pochette transparente effaçable
  • 4 crayons Woody (si vous travaillez sur des feuilles plastifiées ou des feuilles rangées dans des pochettes plastiques) ou 4 feutres : rouge, noir, vert, bleu
  • 1 feuille de recherche par élève

Je ne vous posterai pas ici la feuille de recherche car j’ai juste remis en page (ajout de mon encadré avec les compétences, le titre, la date, …) le document de “Ecole et bricole”, qui est disponible en téléchargement gratuit sur sa boutique Mieux Enseigner (ici).

3.La mise en commun des ozocodes découverts

Lorsque tous les enfants sont passés dans le centre informatique, on reprendra les feuilles de recherche et on confrontera les observations de chacun. Je leur ferai rephotocopier une feuille vierge pour que ce soit plus facile de se corriger si besoin.

Et voilà pour cette première “séance découverte” ! On se retrouve très vite avec d’autres idées d’activités 😉 (Pour vous donner un peu l’eau à la bouche, j’aimerais tester : la création de phrases rigolotes avec Ozobot…)

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *